Google Fight

Connaissez-vous Google Fight ? Il s'agit d'un outil idéal pour faire un choix entre deux possibilités en se basant sur un critère parfaitement objectif : comparer le nombre de fois que le mot correspondant à chaque possibilité apparaît dans l'index de Google ! Vous pouvez ainsi vous simplifier la vie, et utiliser ce système pour décider une fois pour toutes s'il vaut mieux faire du Python ou du PHP, si le meilleur système d'exploitation est Windows ou Linux, etc. La réponse est immédiate et sans appel !

Mais voilà, l'outil existant (www.googlefight.com) est imparfait. Par exemple, si vous souhaitez décider s'il faut mieux faire ce concours en C ou en Caml, le mot "C" obtient 0 points... pour la simple raison que les mots d'une lettre ne sont pas comptés ! Prendre toutes vos décisions en vous basant sur un outil imparfait vous semble irresponsable, et vous décidez donc de faire votre propre outil.

Vous avez déjà programmé un petit robot qui parcourt Internet pour récolter toutes sortes de textes. Pour gagner de la place et simplifier la suite, ce robot encode chaque mot par un nombre entier.

L'outil qu'il vous reste maintenant à programmer doit donc prendre en entrée les codes de deux mots que vous souhaitez comparer, les codes de tous les mots que votre robot a trouvés sur Internet, et il doit déterminer lequel des deux mots donnés gagne le combat, c'est à dire lequel apparaît le plus de fois parmi les données récoltées sur Internet.

Limites de temps et de mémoire (Python)

  • Temps : 1 s sur une machine à 1 GHz.
  • Mémoire : 32 000 ko.

Contraintes

  • 1 <= X <= 100 000, où X est le code d'un mot.
  • 1 <= N <= 100 000, où N est le nombre de mots récoltés sur Internet.

Entrée

  • La première ligne contient deux entiers séparés par des espaces : les codes A et B des deux mots à comparer.
  • La deuxième ligne contient un seul entier N représentant le nombre de mots récoltés.
  • La troisième ligne contient N entiers séparés par des espaces : les codes de tous les mots récoltés sur Internet.

Sortie

Vous devez afficher un mot sur une ligne parmi "Premier", "Second" ou "Ex-aequo", selon qu'il y a respectivement plus d'occurrences de A, plus de B, ou autant de A que de B (attention à bien mettre la majuscule).

Exemple

entrée :

15 9
16
7 15 9 1 23 15 8 5 7 9 18 9 2 9 15 4

sortie :

Second

Commentaires

Les deux mots à comparer ont pour codes 15 et 9. Lorsque votre outil a parcouru Internet, il a enregistré un total de 16 mots, vous avez donc stocké les 16 codes correspondants, dans l'ordre où ils ont été trouvés.

Parmi tous ces codes, "15" apparaît 3 fois et "9" 4 fois, c'est donc "9", à savoir le second, qui gagne le combat.

Squelette de code C++ :

#include <cstdio>
#include <cstdlib>

int main()
{
   int A,B,N,X;
   scanf("%d%d%d", &A, &B, &N);
   
   // pour lire un nombre dans la variable X, 
   // utilisez la ligne suivante
   scanf("%d", &X);
   
   // pour afficher du texte utilisez la commande suivante
   printf("le texte que je veux\n");

   return 0;
}
Squelette de code Caml :
let scan_int () = Scanf.scanf " %d" (fun x -> x)
let show_line s = Printf.printf "%s\n" s

let a = scan_int()
let b = scan_int()
let n = scan_int()

let _ = 
   (* votre code ici *)

      (* pour lire un nombre, utilisez la ligne suivante *)
      let x = scan_int() in

   (* pour afficher le résultat, utilisez le code suivant *)
   show_line "le texte que je veux" 

Source : http://www.france-ioi.org/ Créé par : France-IOI 2008.